En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
J'accepte

RENNES UN MUSÉE À CIEL OUVERT

RENNES UN MUSÉE À CIEL OUVERT

Dans le quartier sud gare de Rennes, différents street artistes ont peint des tableaux présents au Musée des Beaux arts. Ces œuvres ont été préalablement choisies par les habitants et sont disséminées dans différents endroits du quartier. Ce projet a été validé dans le cadre du budget participatif qui a reçu 500 votes et s’élève à 25 000 euros.

Dans le quartier sud gare, on verra donc fleurir des reproductions de tableaux faites par des street artistes. C’est une habitante, Emmanuelle Savelli, qui en est à l’initiative, après avoir vu un tableau de Velasquez peint dans la rue dans le Ouest France d’Angers. L’idée d’accorder davantage de place à l’art dans des endroits insolites germe dans la tête de cette rennaise. Après avoir contacté le musée des Beaux arts, elle apprend qu’il est jumelé au quartier sud gare. Etant membre du conseil de quartier, elle lance un appel pour savoir qui serait intéressé pour avoir une fresque et reçoit des réponses positives d’écoles, d’habitants et de maisons de quartier.

De là, des groupes de riverains sont allés au musée des Beaux arts afin d’y choisir les tableaux qu’ils préfèrent. Leur seule contrainte ? Choisir des peintres morts depuis plus de 70 ans, afin que le budget serve à payer les street artistes qui feront les fresques et non les droits de reproduction.

C’est le collectif A.S.A.R.U.E (Association de Soutien Au Réseau Urbain d’Expression) qui a été sélectionné pour reproduire les tableaux. Pour ce faire, ils ont carte blanche, tant qu’il respecte l’esprit du tableau d’origine.

C’est en tout, 14 sites qui se verront ornés de reproductions de peintures. Trois ont déjà été achevées, au jardin du Petit Quineleu, à la maison de quartier Sainte Thérèse et à l’école Mauconseil. Les prochaines verront le jour à l’école Villeneuve, au foyer rennais, et dans les stations de métro Clémenceau et Jacques Cartier notamment.

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Type Code